nissan-gtr-2017

In Bed with Nissan GT-R

Très officieusement, la GT-R est le résultat d’un cahier des charges très simples confié au bureau d’études de Nissan : pouvoir mettre un sac de golf dans un coffre et botter le cul des Porschistes. Bienvenue dans l’habitacle d’une voiture sans pareille.

Il y a quasiment un an, j’ai conduit ma première Nissan GT-R. La 83e édition des 24 Heures du Mans était sur le point de se terminer. Ma voiture – l’Alpine A450B – était sur la liste des abandons depuis le début de nuit.

Nous étions deux, avec deux voitures. Ma petite et sympathique Clio Initiale Paris et, madame en Nissan GT-R Track Pack. Aussi envieuse que moi, EnvoitureCarine n’avait pas lâché la clé. Entre Le Mans et Paris, elle a fait la moitié du chemin avant d’envisager un échange…

Me voilà au volant de l’Extraordinaire. Ne soyons pas fous. Je sors d’une semaine au Mans, d’un abandon, nous sommes un dimanche après-midi de juin, sur l’A10… La circulation est dense, mais je communique avec la voiture. Le moteur, les freins, les trains et, surtout, la transmission parlent.

nissan-gtr-2017-studio-photo

Un an plus tard, je retrouve une GT-R. La nouvelle génération de la nouvelle génération est aujourd’hui appréciée dans le monde entier. Merci à Gran Turismo et Fast & Furious d’avoir œuvré pour sortir Godzilla du Japon !

En bonne voiture de course (même civilisée), la GT-R ne cesse d’évoluer. Tout ne se voit pas, mais le chronomètre parle. Cette version 2016 affine la gestion des flux d’air. A l’avant, sur les côtés, à l’arrière.

Sous le capot, le moteur V6 biturbo de 3,8 litres développe à présent 570 chevaux à 6 800 tours/minute et 637 Nm de couple à partir de 3 600 tr/mn. Assemblés à la main par un seul Takumi, chaque moteur est signé par le maître-artisan qui l’a construit (le mien s’appelle Hiroyuki Ichikawa).

nissan-gtr-2017-takumi-v6-biturbo

Dans l’habitacle, l’absence de clé n’est que frustration. Je n’entendrai pas encore le son du moteur, les mots de la transmission et le nouveau bruit de l’échappement en titane avec ses soupapes actives. Bientôt, peut-être !

Au fait, quel constructeur généraliste propose une Supercar (donnez-lui la définition que vous voulez) de ce calibre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *